106552 visites.
Image d'Ariane
Image de Christophe
Image de Jean-François


Logo des mystiques Cartésiens
LOGO DES MYSTIQUES CARTESIENS


I - LA CANALISATION

Dans notre premier ouvrage, nous nous sommes appliqués à vous transmettre soigneusement les messages reçus lors des canalisations avec nos amis les Intra-Terrestres et les mettre en parallèle avec des découvertes scientifiques récentes qui pouvaient corroborer certaines de nos transmissions.
Par exemple, lorsque les intra-terrestres nous ont expliqué les propriétés extraordinaires de l’eau, qu’ils utilisaient au quotidien, nous nous sommes plongés dans les recherches passionnantes de Jacques Benveniste, du Pr Montagnier en France et de Masaru Emoto au japon.

Lors de ces contacts, nous avons pris conscience que nos lacunes en matières scientifiques pouvaient parfois constituer un obstacle pour une parfaite intégration de leurs messages. Des recherches dans les domaines scientifiques, technologiques, métaphysiques et sociologiques ont permis une communication et surtout un échange plus fluide avec nos interlocuteurs qui de fait devenaient plus nombreux et variés.

Le processus de la canalisation passe bien sûr en premier lieu par un canal.
Pour nous, le canal, c’est Ariane. Elle a étudié au cours de ses nombreux voyages aux Etats-Unis, au Brésil, à Bali, en Thaïlande et de par le monde, le « Channeling » ou canalisation via les différentes dimensions dans l’univers.

Pour réussir une canalisation il faut un « canal » puissant capable d’établir le lien et de retransmettre les informations. Pour cela, il faut autour du canal, des personnes qui sachent méditer en pleine conscience et en même temps appuyer, soutenir le canal dans une fréquence très élevée pendant toute la durée de la canalisation. Ce soutien de Jean-François et Christophe permet à Ariane de canaliser des fréquences bien plus élevées qu'elle ne le pourrait toute seule.

Pour mieux vous aider à comprendre l'intérêt de ces méditants qui soutiennent les fréquences vibratoires d'un canal dont l'action est de soigner ceux qui lui demandent de l'aide, nous allons vous donner un exemple concret et contemporain.
A Abadiania, au Brésil, Joao de Deus, Jean de Dieu en français, le grand guérisseur brésilien mondialement reconnu bénéficie à une plus grande échelle de l'énergie de centaines de méditants bénévoles. Ces méditants permettent l'accès à notre dimension à des milliers d'entités et d'êtres supérieures venant prendre soin de plus de mille personnes quotidiennement.
Ces méditants bénévoles venant du monde entier et sélectionnés par Joao de Deus, viennent s'installer dans la grande salle de soins avant le début du passage des souffrants et méditent en silence durant trois à quatre heures tandis que les visiteurs se présentent un à un devant Joao, ce dernier canalise les êtres de lumière capables de prendre soin de ceux qui viennent le solliciter.
Ariane a eu l'opportunité de participer à ces séances de guérisons spectaculaires et a rapporté que la puissance de l'énergie qui domine la salle est sans conteste : « indescriptible et indéniable ». Dans cette salle, à ces moments-là, les différents mondes et univers vibratoires se rassemblent et s'unissent pour le plus grand bien-être des personnes présentes.

C'est cet engagement, cette dévotion, cet amour désintéressé de l'autre que nous avons reconnu chez nos amis de l'INTRA-TERRE et ce depuis le début de nos échanges.


II - ÊTES-VOUS MYSTIQUES OU CARTÉSIENS ?

« Ce n'est pas parce qu'on y croit que ça marche, c'est parce que ça marche qu'on y croit »

Les Mystiques Cartésiens.

Tout comme nous, vous pouvez choisir votre chemin spirituel. Votre bien être et votre équilibre intérieur dépendent de vous. En vous laissant guider, comme nous l'avons fait, et en allant vers ce qui fait le plus écho en vous, vous trouverez vos réponses et votre voie vers l'harmonie, la sérénité et la paix intérieure.

Laissez-nous vous raconter ici notre parcours :
C'est à travers nos recherches, nos lectures, nos expériences, notre parcours individuel, que nous nous sommes fait progressivement notre opinion sur le fonctionnement de l'univers. Notre intuition s'est développée avec nos expériences. Notre conception personnelle de l'univers s'est affinée et a évolué d'année en année. Nous avons reconnu certaines vérités, élaborées par des scientifiques audacieux, redéfinissant l'univers, dans nos propres expériences. Nous avons été éclairés, guidés dans de nouvelles conceptions de l'univers, par un savoir transmis, lors de nombreuses canalisations, par des êtres non-terrestres. Ces vérités ont été, par la suite, corroborées par certains ouvrages scientifiques novateurs, voire des ouvrages spirituels datant de plusieurs milliers d'années. Chaque découverte scientifique ou spirituelle nous a mené vers de nouvelles perspectives et de nouvelles vérités encore plus vastes, encore plus incroyables. Elles ont enrichi notre vision de l'univers et tous ces mystères. Elles nous ont poussé, chaque fois, vers une ouverture d'esprit et une tolérance, emplies de respect et d'humilité. Comment ne pas être humble face à toutes ces vérités surprenantes, choquantes et pourtant si passionnantes sur l'univers et tous ses infinis secrets ? Ainsi, vous l'avez compris, notre conception de l'univers évolue à chaque instant car notre savoir augmente et notre regard sur l'univers change sans cesse.

La science fait de très grands progrès dans de très nombreux domaines. Notre joie et notre enthousiasme sont sans limite face à tout ce qui reste à découvrir. Notre gratitude vis à vis de tous ces grands êtres spirituels qui ont compris des vérités par leur vision intérieure et vis à vis des scientifiques, téméraires passionnés qui ne cessent de redécouvrir l'univers est incommensurable.
Notre gratitude pour la bonté, la simplicité, la générosité de tous ces êtres non-terrestres qui se préoccupent des milliards d'humains vivant sur la surface de cette planète, est tout aussi intense. Chaque fois qu'on parle de science, on pense logique, rationnel, cartésien. Pourtant les savants qui ont réussi à vraiment faire progresser le monde sont aussi, les savants les plus « fous ».

Ce terme est utilisé, dans ce contexte, avec beaucoup de respect et d'admiration, car ces savants « fous » ont une vision du monde, de l'univers, totalement décalée, progressiste, osée et novatrice à l'extrême. Vous êtes persuadés, à ce jour, d'être parfaitement cartésien, ou vraiment très spirituel. Vous avez surement raison. Il est cependant possible, qu'après la lecture de nos ouvrages et de nos essais, vous deveniez peut-être, un peu plus comme nous, c'est à dire des cartésiens un peu mystiques ou des mystiques un peu cartésiens, ou tout simplement des Mystiques Cartésiens.

Nous avons tous, un parcours spirituel, que l'on soit religieux ou pas, que l'on soit jeune ou vieux, homme ou femme. Nous avons tous, à un moment de notre vie, besoin de réponses au-delà de ce que l'on voit par nos cinq sens. Notre intuition, notre inconscient, notre sixième sens, nous disent qu'il y a autre chose, ailleurs. Une petite voix intérieure nous chuchote au fond de notre conscient : « la vérité n'est pas forcément juste ce que tu crois voir, ou entendre ». Il nous est, malgré tout, difficile d'expliquer cette sensation bizarre qu'il y a peut-être, surement, autre chose. C'est, la plupart du temps, impossible de deviner, de mettre des images et des mots sur que l'on pressent, sur ce que l'on ressent quelque part, au fond de notre être intérieur. Nous avons tous, fait l'expérience incroyable de la « petite voix » ou la sensation inexplicable, qui, juste avant l'accident, nous dit de freiner. Cette « petite voix » qui nous prévient d'un danger imminent, sans que l'on comprenne pourquoi, ni comment. C'est ce sixième sens, cette intelligence spécifique à l'humain, qui nous poussent à réfléchir, à douter et à chercher des réponses ailleurs. Nous avons besoin de savoir tant de choses, par exemple : ce qu'il y a avant la vie ou après la mort. La raison, s’il y en a une, de notre existence sur Terre. Dieu existe-t-il ? Qu'il y a-t-il dans l’univers ? Sommes-nous les seules formes d'intelligence supérieure sur Terre ? Sommes-nous seuls dans l’univers ? Nous pouvons tous remplir des pages de questionnements sur les origines de l'homme, la vie sur terre, l'univers.

Même ceux d'entre nous, qui choisissent de se concentrer uniquement, sur leurs occupations professionnelles, leur vie sentimentale, familiale, leurs loisirs et autres divertissements, sont confrontés un jour à ces questions.
Dès cet instant, les questions métaphysiques apparaissent ou refont surface irrémédiablement. Et ce, même si, elles sont restées longtemps enfouies ou noyées dans les occupations et divertissements du quotidien.

En mentionnant ces divertissements divers et variés, nous faisons, en fait, référence, au Divertissement tel que Blaise Pascal, mathématicien, physicien, philosophe, moraliste et théologien français du 17ème siècle le définissait. Le Divertissement qui nous évite de penser à tout ce que nous ignorons sur l'homme, sur notre planète Terre et sur l'univers. Pascal, dans son œuvre « les Pensées », nous dit :
« Les hommes n'ayant pu guérir la mort, la misère, l'ignorance, ils se sont avisés pour se rendre heureux de n'y point penser ».

Le Divertissement, par définition, est « ce qui nous détourne de l'essentiel », mais il nous permet également d'oublier notre condition d'humains ayant bien plus de questions que de réponses. Il n'est ni à mépriser ni à rejeter, il est un bon remède aux angoisses métaphysiques.
De plus, il ne nous empêche en aucun cas, si on le souhaite, de chercher des réponses à nos infinies questions.
Chacun de nous, peut choisir le chemin le plus adapté à son esprit, qu'il soit scientifique, spirituel ou autre, afin de trouver ses propres réponses. Notre quête spirituelle, fruit du questionnement métaphysique et de la logique inhérents à notre personnalité tout à fait unique, peut prendre toutes les formes et durer une petite minute comme toute une vie.

En ce qui nous concerne, c'est notre quête métaphysique individuelle et collective qui nous a mené finalement à la rencontre éthérique avec les intra- terrestres.
Notre certitude, vis à vis de l'existence des Intra-Terrestres, tout comme pour l'Amiral Richard Byrd ou le navigateur Olaf Jensen, vient de notre expérience personnelle. Dans notre chemin spirituel individuel, il y a des expériences extraordinaires qui nous sont tombées dessus et il y a des expériences que nous sommes allés chercher. Nous sommes partis à la recherche des enseignements et expériences d'hommes extraordinaires, sortant de l'ordinaire. mais également le Shamanisme, les rêves, la Merkaba le Reiki, l’EFT, les séquences numériques de Grigori Grabovoï, les pouvoirs des cristaux, des couleurs, la Fleur de vie et les formes géométriques sacrées avec Drunvalo Melchisedek, les nouvelles techniques de thérapies énergétiques et psychologiques etc.

Par exemple, Ariane a rencontré en Arizona, Drunvalo Melchisedek. Elle a suivi pendant plusieurs mois, de 2010 à 2011 à Sedona, les nombreux enseignements de Drunvalo Melchisedek sur la Fleur de vie, l'espace sacré du cœur, les formes géométriques sacrées et la Merkaba 5ème dimension.
Elle avait été initiée auparavant à la Merkaba 12ème dimension du Comte Saint Germain par Hari Das Melchisedek.
Elle a été initiée, au Shamanisme Amérindien, à Sedona, lors de cérémonies conduites par un Shaman de la tribu des Hopis.
Elle a également été initiée au Channeling et aux Rencontres Angéliques à Sedona.
Christophe et Ariane sont allés en 2013 à Bruxelles, pour suivre l'enseignement puissant et pointu de Catherine Shainberg, psychologue, thérapeute et enseignante spécialisée dans le pouvoir de l'imagerie et des rêves guidés.
En 2015, Jean François et Ariane ont suivi à Paris plusieurs formations diplômantes d'EFT et de Matrix dirigées par une enseignante américaine.
Nous sommes, tous les trois, depuis des années, Maitre-Enseignants Thérapeutes et Initiateurs en Reiki USUI et Shamballa. Nous avons, par ailleurs, étudié la Chromothérapie, la Cristallothérapie et bien d'autres techniques de soins holistiques et énergétiques.

Nous sommes, depuis 2016, très intéressés par les travaux innovants et passionnants du savant spirituel russe, Grigori Petrovitch Grabovoï. Nous avons suivi plusieurs de ses formations, toutes d'une grande richesse. Ce qui nous a interpellé, entre autres, c'est la similitude entre certains enseignements de G.Grabovoï et les enseignements des Intra-Terrestres transmis par canalisations, il y a déjà quelques années.
Passionnés par les dernières découvertes scientifiques en neuroscience et en biologie cellulaire, nous nous sommes intéressés à l'épigénétique de Bruce Lipton et au pouvoir secret de nos cellules.

Nous avons poursuivi nos recherches et découvert le pouvoir des sons, le pouvoir du fredonnement tel que Jonathan Goldman le décrit.
Nos voyages, nos lectures tant scientifiques que spirituelles, nos expériences métaphysiques ainsi que nos nombreuses recherches nous ont ouvert à des domaines de connaissances peu fréquentés jusqu'alors.

Nous vous offrons dans ce site, dans nos ouvrages, nos séminaires et nos ateliers, la possibilité d'évoluer et d'élargir votre vision de l'univers et des richesses inouïes de la planète Terre.
Nous vous offrons également de nombreuses et puissantes méditations guidées que les Intra-Terrestres nous ont si généreusement transmises par canalisation.


III - POURQUOI CE NOM : LES MYSTIQUES CARTÉSIENS ?

Pour revenir rapidement aux raisons qui nous ont amené à choisir ce nom de « Mystiques Cartésiens », nous vous offrons l'explication suivante :

Nous avons tous les trois reçus une éducation académique de niveau bac +5, deux ingénieurs, une enseignante en civilisation américaine, diplômée de la Sorbonne. Nous sommes rationnels et ancrés dans le matériel, rien de très fantaisiste.
Une spiritualité sans excès, la foi en Dieu sans être pratiquants. Et pourtant des expériences mystiques individuelles ont pavé notre chemin vers la spiritualité.
Les « hasards » de la vie ont poussé nos chemins à se croiser.
Dire que nous sommes uniquement des cartésiens par notre éducation, notre vie conformiste ou notre parcours académique serait une erreur. Tout comme affirmer que nous sommes de grands mystiques, grâce à certaines expériences hors du commun que nous avons vécu, nous parait inadéquat.

Pour vous faire comprendre notre choix, nous vous donnons quelques notions et définitions des termes : mystique et cartésien.

« Le terme mystique sert à qualifier ou à désigner des expériences spirituelles de l'ordre du contact ou de la communication avec une réalité transcendante non discernable par le sens commun »

(définition du dictionnaire)

Pour Michel Hulin, philosophe français, spécialiste en philosophie indienne :
"la mystique relève d'états modifiés de conscience à la faveur desquels le sujet éprouve l'impression de s'éveiller à une réalité plus haute, de percer le voile des apparences, de vivre par anticipation quelque chose comme un salut ».

Marc Halévy, physicien et philosophe français nous dit :
« Toute Mystique part d'un double constat. Le premier exprime que chaque conscience humaine est plongée dans un réel qui la dépasse infiniment, qu'elle participe d'un immense processus cosmique et divin dont elle ignore presque tout. Le second constat est que ce réel qui l'emporte pose la question du sens de l'existence. A ce stade, s'ouvre la grande bifurcation qui s'offre à toute intelligence : soit ce Tout auquel participe la conscience, peut donner du sens à l'existence, soit il ne le peut pas. La rationalité est impuissante devant ce dilemme. Il y a autant d'arguments logiques, métaphysiques, philosophiques, d'un côté que de l'autre. Le problème se pose au-delà de la raison. Il s'adresse à une intuition profonde que l'on porte en soi ou pas. Même si la science la plus récente, en physique fondamentale, notamment, montre que le hasard pur est incapable de forger un univers tel que le nôtre, la "foi" primordiale, l'intuition originelle quant au sens du Tout est hors d'atteinte des laboratoires ».

Alors comment savoir, si nous sommes mystiques ou cartésiens ou bien un peu des deux ?

Marc Halévy écrit également : « On peut dire les choses autrement, bien plus dans le fil de la Mystique : le sens du Tout n'est ni une question de foi, ni une question de certitude, ni une question de preuve, il est une question d'évidence. C'est dans cette évidence que s'enracine toute démarche mystique authentique : s'il y a quelque chose, c'est que ce quelque chose à une raison d'être. Et c'est, précisément, de cette raison d'être du Tout qui existe, que la Mystique part en quête. La science, classiquement, s'intéresse plus à la causalité des phénomènes alors que la Mystique, traditionnellement, se tourne plus volontiers vers la finalité du Tout. Ces deux questionnements sont pourtant bien liés et complémentaires. La voie solitaire du mystique est celle de la méditation, ou celle du "maître intérieur". Ainsi, un mystique est d'abord quelqu'un qui chemine, soit en suivant des chemins tracés déjà par ses devanciers, soit en se frayant sa propre sente ; il chemine soit seul, soit en groupe. Il sait que ce n'est pas au bout du chemin qu'est sa joie, mais dans son cheminement même. La Mystique n'amène pas quelque part, sorte d'aboutissement final ou de récompense terminale. Le problème n'est pas dans la destination, mais dans l'effort de la marche en avant, vers le plus haut, vers le plus lumineux. »

Les définitions des penseurs et scientifiques français que nous vous avons proposé ci-dessus se rapprochent de la façon dont nous nous voyons aujourd'hui en tant que Mystiques.

En ce qui concerne notre deuxième nom, les cartésiens, pourtant opposé au terme précédent les mystiques, nous vous offrons ici une définition collégiale.
Le Cartésianisme est défini comme le raisonnement logique d'une personne, un esprit cartésien est une personne, dont l'esprit suit une méthode avec application sans jamais faire de suppositions, en restant logique.
Le synonyme de cartésien peut être : rationnel, son contraire peut être irrationnel, confus, mystique.
Dans cette définition du terme « cartésien » nous retrouvons notre cheminement logique, lequel partant de nos expériences personnelles et donc irréfutables par notre entendement, nous a permis d'imposer à notre esprit cartésien, une vérité, puis une autre encore plus importante. Puis, d'expériences en expériences, nous avons avancé vers ce que l'on pourrait nommer alors la mystique, ou nous dirions plutôt vers des vérités expérimentées par trop peu de gens pour être reconnues, pour l'instant, en tout cas, comme vérités générales.

Le monde est ainsi fait et le savant, le chercheur précurseur est souvent confronté au mépris et rejet de ses pairs jusqu'au jour où, peut-être à titre posthume, sa vérité est reconnue comme vérité générale.
Notre histoire humaine a de nombreux exemples de ce processus de rejet de tout ce qui provoque changement et donc perturbation de nos habitudes ou de nos fragiles « certitudes ».

Bruce Lipton, notre contemporain, a mis trente ans à faire reconnaître sa théorie novatrice sur l'épigénétique.

Voilà donc, comment, nous en sommes venus à cet oxymore, à ce nom qui peut sembler antinomique : Les Mystiques Cartésiens.